Partagez | .
 

 I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Payne McTavish

∾ Incantations : 64
∾ Avatar : Max I.
∾ Job : Tenancier d'un club, tout juste installé et qui risque d'faire cracher les vipères du coin


MessageSujet: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Jeu 6 Mar - 21:25



PAYNE THEODOR STEFANO WOODWARD
" There are 7 billion people on this planet who I have not met,and 195 countries I have not visited.
Yet I am stuck in this insignificant town,
Being pressured into making decisions about my future,
When I barely even know who I am."



date & lieu de naissance ∞ il ne fête pas ses anniversaires, n'a pas spécialement envie qu'on le lui souhaite, ne désire aucune épitaphe. La reconnaissance ? A d'autres. Il est né à Christchurch et a un peu peur de la quitter ; âge ∞ Vingt-six ans; nationalité & origines ∞ néozélandais - origines inconnues ; métier ∞ tenancier d'un club pour adulte. Mais, il éclaterait la tronche à quiconque oserait le traiter de "Mac". Ses danseuses, serveuses, barmaids, il les traite avec un respect certain; orientation sexuelle ∞ hétérosexuel - il fréquente des femmes qui le pensent "homme d'affaire" - jouant avec les chiffres. D'une certaine façon c'est ce qu'il fait ; Situation amoureuse ∞ cette question  n'est pas à l'ordre du jour; dans ton ipod ∞ Ancient Mariner - In Solitude ; groupe ∞ Bitter; crédit ∞ j'sais plus ; célébrité ∞Lou Gaillot


Caractère
On le dit mystérieux - loin du stéréotype du grand brun au regard impénétrable, Payne ne parle pas beaucoup de lui, pas beaucoup de tout. Pas beaucoup du tout. Il ne se confie pas, ne se fie à personne si ce n'est à ses tripes qui en règle général ne le trompent jamais. Payne - il vous scrute derrière le voile de ses paupières, sonde votre âme. Payne il est paternel, fraternel, il déploie ses ailes sous lesquelles indubitablement vous vous sentez protégées. On dit qu'il ne parle pas pour ne rien dire, qu'il est le pondéré qui n'élève le ton que si couille il y a. Il n'y en a pas souvent au "Lena", le club qu'il dirige. On ne lui demande pas de justifier mais il abhorre devoir le faire. Il évite, il lévite entité incompréhensible. Il veut aider, il veut frapper quiconque sème le mal en ce monde. Il a sa part d'ombre insoupçonnable qui parfois, comme une lueur vive, traverse ses iris. On se prend à comprendre l'individu. Ses motivations. Sociable avec mesure, il n'irait pas engager une conversation à moins qu'il ait capté l'alerte. Il réagit au quart de tour lorsqu'une demoiselle est en détresse. Il se veut protecteur d'la veuve, de l'orphelin.Il est comme ça. Point.  


Manies
Payne, il aimerait ne pas flirter souvent avec la Jack Daniels, la cigarette. Il aimerait tuer ces vices qui le rendent trop dépendant. Payne, il n’y a rien qui puisse le trahir. Ses angoisses domptées, ne transparaissent pas à travers des tics, il essaye, du moins, d’étouffer leurs protestations. Dur. Dur de trouver à redire. Comme n’importe quel citadin, il boit, s’imprègne de caféine. De somnifères parfois d’amphétamine, parfois seulement. Il sait, leurs conséquences terribles. Il sait ce qui le tue. Ce qui le pousse à ne pas y toucher. Payne, il se passe souvent la main dans les cheveux, tenez, trahi. Trahi par ce geste, inconscient qui montre aux yeux avisés qu’il est. Qu’il est sur le point d’exploser. Périmètre de sécurité installé. Il est autour de lui. Il ne laisse plus le monde l’approcher. Plus envie. Plus la force. Plus le cœur à. Ça aussi, c’est tout. Il planque. Il rafistole, en secret, ses sentiments. Il crève lorsqu’il n’a plus de crème dessert au chocolat. Vraiment, c’une sale habitude. Mignonne, l’habitude. Ça le rend con, ça le rend irascible. Il lui en faut. Alors, quand y’en  a plus, il prend sa veste, claque la porte et appui sur le champignon. Une habitude. Pas un vice. De toute façon, il ne fait plus la différence.  


Vie alternative
L’ordre. Il est un peu le fils de. Du mec qui a un jour eu l’idée d’en faire partie. Il est le fils de son père. Agent. Prêt à foirer les missions des Black Dogs. Il est en couple. Il est marié. Sous la coupe de. D’une épouse bizarroïde. Il vit sa vie – il est heureux malgré Christchurch ravagée et divisée. Il est extraverti, gamin sur les bords. Pas des masses de pécunes, pas des masses d’ennuie. Ça aussi, compte tenu. Il a un fils, qu’il a eu trop tôt mais, il est un bon père. Il n’aurait rien à envier à ceux qui vivent dans l’aisance. Il est – complètement satisfait de son existence. La famille Stefano est complète, pas un seul membre foutu. Une utopie.



You, behind your computer
prénom/pseudo ∞ NORAH; âge ∞ REPASSE PLUS TARD ; Comment es-tu arrivé là ? ∞ DIEU ;  Je suis un ∞INVENTE; Que penses-tu du forum? ∞ BULLSHIT; Un dernier truc à dire? ∞ HIHI;

Code:
<span class="bottin">Lou Gaillot</span> ☪ <span class="pris">Payne Woodward</span>


©aslinn.


Dernière édition par Payne Woodward le Dim 6 Avr - 0:56, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Payne McTavish

∾ Incantations : 64
∾ Avatar : Max I.
∾ Job : Tenancier d'un club, tout juste installé et qui risque d'faire cracher les vipères du coin


MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Jeu 6 Mar - 21:27



This is my story
"There are so many fragile things, after all. People break so easily, and so do dreams and hearts."


« Maman » - ce mot qui couvre le silence, l’assassine, rapidement. Chaleureux, il combat le froid glacial qui règne dans l’cagibi qui leur sert d’appartement. Miteux. Merdique. Dégueulasse. Mais, eux, ils s’en fichent. Maman. Surréaliste se dilate et se repend, merveilleux, cajolant. Elle est là, Lena, ouvrant en grand ses bras, des ailes, qui viennent le couvrir aussitôt. L’instant se fait fuyant, brumeux, le contact impuissant,  pouilleux. Aucune chaleur, Lena se dissipe furtivement. Les larmes, elles, sont réelles. Elles tracent leur sillon, réclament leur droit. Payne, il a les joues en feu, la gorge serrée. Ce « maman » lui a coûté. L’a tabassé. Il est blessé, trop de sang, trop de « sans ». Sans Lena. Sans mama. Sans rien, il se retrouve, le cœur tambourinant, étouffé, dans le noir flottant, dans sa chambre, dans. Des dans, des dedans, des mots putain de faux. Putain de laids. Des rêves qui virent cauchemars. Tous les soirs ou presque. Parce qu’il n’a presque jamais envie de dormir. Un jour de plus sans l’amour maternel qu’il ne connait plus depuis ses treize ans. L’amour maternel maté, crâne fracassé contre le bitume face à un club de striptease, par son mec du moment. Un bon à rien, une passade, une erreur fatale. F.a.t.a.l.e. C’est qu’il a l’impression de s’être fait défoncer au même moment, Payne. Il porte bien son prénom. Il le porte comme un maux, une couronne, une distinction.

« Payne, calme-toi, prends une longue inspiration » il lui jette un regard, à sa passade à lui. Son coup d’une nuit. Il lui jette ce pathétique regard qui n’dure pas plus d’une demi seconde et qui veut signifier, avec tout son respect, t’es encore là, toi ? « Rendors-toi » il lance, ravagé, sautant du lit, nu comme un vers, pas vraiment inquiet que des mirettes indiscrètes s’posent sur sa nudité. Pas vraiment pudique, pas vraiment un peu de tout. Il n’est pas vraiment vrai. « Tu es sûr ? » - il l’ignore, sa vendeuse de râles, elle n’a pas besoin de jouer les psys. Comme il n’a pas besoin de s’épancher. A quoi bon penser : passé et remuer l’couteau dans la plaie ?

©aslinn.


Dernière édition par Payne Woodward le Dim 6 Avr - 2:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oliver O'Reilly

∾ Incantations : 55
∾ Avatar : Christian Antidormi
∾ Job : Au chômage


MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Ven 7 Mar - 1:02

HAN. Moi qui pensais qu'on avait un nouveau membre, fausse joie ...   

Mais rebienvenue chez toi et puis il est juste trop canon celui-là   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Ven 7 Mar - 1:17

Ahahahah ça m'a fait le même effet.

Brefouille re malvenue <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Briac Shakelton

∾ Incantations : 89
∾ Avatar : Bill Skarsgard


MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Ven 7 Mar - 1:26

TOZ - habituez-vous à voir pousser nos comptes - et joignons-nous dans nos prières pour qu'un jour il y ait une arrivée en masse de nouveaux membres ( quoique, je nous aime bien, en petit comité)

C'est l'effet que m'a fait Opium de base  norah 

merci sinon, Oliver, ravale ta foutue langue   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Ven 7 Mar - 2:56

Rebienvenuuuuuuue!!!!!!!!

*bave partout*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Dim 9 Mar - 7:36

Malvenue chez toi, sale meuf ! What a Face

LEMON LEMON LEMON ! P'tit zeste d'lemooon ! Avec ta p'tite belle gueule, j'vais en faire d'la citronnade ! WESH !

Bon courage pour ta fiche vu que t'en as la dose à finir *ricanement*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shoshana Lahad

∾ Incantations : 209
∾ Avatar : Olivia Cooke
∾ Job : Secrétaire, aspire à devenir violoniste


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Dim 9 Mar - 8:19

No Payne no gain *sbaaaaaaf*

*Sort avec son jeu de mots tout pourri*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Magda Inch

∾ Incantations : 898
∾ Avatar : Lorde


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Dim 9 Mar - 10:39

MDRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR
OH BORDEL, CEE tu m'as exploséééé en deuuuux là XD oh gosh l'fou rire !


_________________
Sharing different heartbeats

We had a promise made ; We were in love. Both under influence, we had divine scent to know what to say. Mind is a razor blade

Revenir en haut Aller en bas
http://mistymorning.forumgratuit.fr
avatar
Payne McTavish

∾ Incantations : 64
∾ Avatar : Max I.
∾ Job : Tenancier d'un club, tout juste installé et qui risque d'faire cracher les vipères du coin


MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Dim 9 Mar - 20:00

Yorah, yorah - tu veux m'presser ? Viens, on va faire du jus  norah norah norah 

NO PAYNE. NO GAIN.

Prenez un ticket, faut m'caresser, j'porte chance  norah 

CEE - on va pas être potes  Suspect 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shoshana Lahad

∾ Incantations : 209
∾ Avatar : Olivia Cooke
∾ Job : Secrétaire, aspire à devenir violoniste


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   Dim 9 Mar - 21:19

Ooooh pourquoi ? Mais siiiii voyons   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I hate this feeling. Like I’m here, but I’m not. Like someone cares. But they don’t.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I follow you into the dark - Exotic
» "You think I'm like the others ? You think you know me, stupid King ? You're wrong. I hate you." - Emerald Winter.
» It's a little bit funny this feeling inside ♡ Ft Jana
» nommer moi vos 5 meilleur toff presentement de la ligne ben hate de voir vos choix merci
» + that's insane how much we hate each other (joan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Misty Morning :: II. ECUME DES JOURS ::  Bouteille à la mer :: 
Welcome Home
-