Partagez | .
 

 Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Dim 30 Mar - 23:19



Alessio Miller
"Ton futur dépend de tes rêves. Ne perds pas de temps, va te coucher."



Nom ∞ Miller ; Prénoms ∞ Alessio ; date & lieu de naissance ∞ 14 février 2004 en Nouvelle-Zélande ; âge ∞ 10 ans ; nationalité & origines ∞ Néo-Zélandais, mais italien par son papa et américain par sa maman ; métier ∞ Ecolier ; orientation sexuelle ∞ Hétéro ; Situation amoureuse ∞ Célibataire ; dans ton ipod ∞ Un peu tout ce qui passe en ce moment ; groupe ∞ Sweet; crédit ∞ Only Me ; célébrité ∞ Justin Robert Davis


Caractère
En une dizaine de ligne, décrivez nous le caractère de votre personnage.

Alessio est un enfant que l'on pourrait qualifier de calme: loin du genre de ceux qui se font remarquer, qui font des caprices pour pas grand chose, qui tirent la tête pour un oui ou pour un non, lui est plutôt discret, réservé, et quelque peu solitaire. Non pas qu'il ne soit pas sociable, loin de là, mais il a toujours été très timide et a dès lors de grosses difficultés à aller vers les autres. Si d'aventure, il se retrouve au sein d'un petit groupe, il aura tendance à écouter la conversation sans laisser entendre le son de sa voix. Non pas qu'il s'ennuie, mais il n'aime pas s'imposer. En revanche, à la maison, ou avec l'un ou l'autre de ses amis, là il n'hésite pas à se faire entendre. Ses camarades qui le connaissent savent très bien qu'ils peuvent se confier à lui sans crainte, Alessio garde tout ce qu'il sait pour lui, et déteste parler par dessus tout sur le dos des autres. Il déteste aussi prendre parti, aussi, si une dispute éclate entre deux de ses amis, il essayera de les réconcilier sans être plus du coté de l'un par rapport à l'autre. A la maison, en revanche, il peut montrer un caractère très différent du petit garçon réservé et effacé. Il aime aider ses parents et se rendre utile, aussi, s'il voit que l'un est occupé à cuisiner ou l'autre occupé à remettre en couleur les murs de la maison, il voudra aussitôt mettre la main à la pâte. Il aime aussi faire quelques petites surprises destinées à aider ses parents, mais quelques fois, ça tourne mal: comme la fois où il avait voulu tondre la pelouse tout seul... Malheureusement pour lui, il n'avait pas fait attention au fil et est passé dessus avec la tondeuse, sans comprendre pourquoi cette dernière s'arrêtait tout à coup. Ou la fois où il avait essayé de préparer un petit dessert pour ses parents, un dessert facile à faire... Mais il n'avait pas fais gaffe que le lait était périmé, rendant sa préparation immangeable par sa maman... Ce jour là, il s'est montré vexé à sa grimace dès qu'elle avait porté à la bouche leur première cuillère... Et a ralé pendant plusieurs minutes jusqu'à ce qu'elle lui explique la raison de cette dernière. C'est vrai que Alessio peut très vite se montrer frustré. Mais il n'est pas rancunier pour autant, au contraire, il pardonne très facilement. Il aime par dessus tout passer des petits moments privilégiés avec sa maman ou avec son papa, et a tendance à surveiller les nouvelles personnes qui rentrent dans leurs vies. Non pas qu'il ne veux pas de beau-père ou de belle-mère, mais il exige que ces derniers lui conviennent à lui avant de prétendre vouloir construire quelque chose avec sa mère ou son père. Après tout, c'est d'abord ses parents à lui, et donc il estime avoir un droit de regard et de pouvoir donner son avis. Cependant, jamais il ne leur mettra de bâtons dans les roues pour autant. A la place, il cherchera plutôt à discuter avec eux de son point de vue pour leur permettre de se corriger au besoin. Il n'est pas non plus du genre menteur... Bien qu'l essaye parfois comme tout les enfants, mais ses parents savent voir tout de suite quand il ne dit pas la vérité. A l'école, il reste un enfant pas très studieux, mais il n'est pas non plus le dernier de sa classe... Bien qu'il déteste aller en classe, il fait de son mieux pour avoir tout juste la moyenne... Et s'il ne l'a pas à un premier bulletin, il tentera de se rattraper au suivant. Avec ses amis, si ces derniers ont envie de faire quelque chose qui ne le tente pas particulièrement, plutôt que les suivre, il se mettra facilement en retrait, ce qui lui vaut souvent de passer des récréations tout seul dans son coin, mais il ne s'en plainds jamais. Il regarde toujours le bonheur des autres avant le sien, et n'aime pas non plus se forcer à faire quelque chose qu'il ne veux pas. Au moins, en se mettant de coté, il remarque souvent que tout le monde est content... Alors, pourquoi changer?


Manies
Ici, vous pouvez mettre les habitudes votre personnage. Dîtes nous en plus sur votre personnage.

Alessio est loin d'être un pro du rangement, surtout dans sa chambre. S'il aime aspirer le tapis du salon, faire les poussières sur les meubles, la vaisselle ou nettoyer le sol pour aider ses parents, sa chambre reste un vrai capharnaüm... Un chat n'y retrouverait pas ses jeunes, mais lui oui, il retrouve toujours tout... Pour ses vêtements, c'est souvent la cata, il a tendance à vouloir toujours porter ce qui se trouve en bas de la pile... Et si le reste tombe, tant pis, ça restera par terre...

Il déteste manger le matin, au saut du lit. D'autant plus qu'il n'a pas faim à cette heure là... Dès lors, il passe souvent de longues minutes sur son bol de céréales... Et tout les jours, c'est la même chose... S'il pouvait, il sauterait facilement le petit déjeuner.

Il ne supporte pas porter deux jours les mêmes vêtements, que ce soit les sweet ou les pantalons... Il aime aussi se changer après l'école, de même qu'il passe toujours à la salle de bains dès son retour à la maison pour prendre une douche. Il a aussi son parfum à lui, même s'il n'a que dix ans, il fait très attention à lui.

Il adore les converses et ne porte quasiment que ça. Il fait attention à ce qu'elles soient toujours assorties à ses tenues.

Il déteste les pantouffles et se balade généralement dans la maison à pieds nus ou en chaussettes, même si ça lui vaut parfois de se cogner les orteils au coin des chaises, des portes ou des murs.

Il peut aller plusieurs fois dans le frigo sans rien prendre... Et rester de longues minutes devant même s'il n'a envie de rien.

Le matin, il lui faut toujours dix minutes au moins pour quitter son lit, et il peut être de mauvaise humeur pour la journée si on le presse dès ses premières heures de réveil.





Vie alternative
En une dizaine de ligne, décrivez nous la vie de son double alternatif ainsi qu'une petite liste de son caractère dans cette vie là

Dans sa vie alternative, ses parents ne sont pas séparés, au contraire, tout va pour le mieux entre eux et ils lui ont même donné un petit frère, Billy, agé de sept ans, et une petite soeur, agée de quatre ans. Alessio est donc grand frère et entre lui et les deux plus jeunes, ce n'est pas de tout repos... Enfin, Danielle ça passe encore, elle joue avec ses poupées et n'est pas attiré par les jouets masculins de ses deux grands frères, en revanche, Billy, lui, a un certain intérêt pour les jouets du plus grand. Et comme ils dorment tout deux dans la même chambre, ça crée souvent des disputes entre les deux. Alessio n'est pas toujours enclin à prêter ses affaires au plus petit, surtout pas ceux qu'il préfère et comme par hasard, c'est justement ceux là que Billy convoite. Ce qui a le don de l'embêter. Cependant, outre les tensions entre eux, Alessio est très protecteur envers son petit frère et sa petite soeur. Il aime aussi faire les quatre cents coups avec eux.  



You, behind your computer
prénom/pseudo ∞ Clo ; âge ∞ Ca sert à rien de le mettre, il va changer bientôt ^^ ; Comment es-tu arrivé là ? ∞ En tapant l'adresse du fo dans ma barre de recherche google... ;  Je suis un ∞ Personnage inventé ; Que penses-tu du forum? ∞ Référez-vous à Iloa ; Un dernier truc à dire? ∞ Euh... Non ;
Merci de remplir le code ci-dessous
Code:
<span class="bottin">Justin robert Davis</span> ☪ <span class="pris">Alessio Miller</span>


©aslinn.


Dernière édition par Alessio Miller le Mar 8 Avr - 9:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Dim 30 Mar - 23:25



This is my story
"L'amour c'est comme les maths: un moment d'inattention et 1+1 font 3"


Ici, c'est l'histoire de votre personnage. En une trentaine de lignes minimum, racontez nous son enfance, sa première copine, sa première cuite, sa première nuit pas en solo etc... En bref nous voulons tout savoir !!!

Chapitre 1: Qui a eu cette idée folle, un jour d'inventer l'école?

«Je veux pas y aller…» Accroché dans les bras de maman, je proteste alors que ma nouvelle institutrice, Alix, du moins c’est comme ça qu’elle a dit que je pouvais l’appeler, tends les bras pour m’inviter à y entrer… Mais elle croit au Père Noel encore, comme moi en fait, car je n’ai vraiment pas envie d’y aller. Pourquoi est-ce que je laisserais maman pour aller près d’elle alors que je la connais même pas, elle… Non mais… Plus Alix tente par des paroles gentilles de me faire décrocher, et plus je m’accroche à la veste de maman. Je veux pas qu’elle me dépose au sol ni qu’elle me laisse ici dans cette grande pièce qui est ma classe… C’est mon premier jour d’école à la maternelle, et si avant la rentrée j’étais content d’aller avec maman acheter mon nouveau cartable, enfin, c’est plutôt un sac à dos tout juste assez grand pour y glisser une boîte à repas et mon doudou, à présent, tout ce que je veux, c’est rentrer à la maison. Après tout, maintenant, j’ai vu ce que c‘était une école, pourquoi est-ce que je peux pas rentrer avec elle ? J’aime bien quand c’est maman qui s’occupe de moi, et Alix, même si elle a l’air gentille, elle me plaît pas.. C’est vrai, tout ce qu’elle veux, c’est me séparer de ma maman après tout. Et moi je vois bien que maman est désemparée, elle essaye de me rassurer en me disant qu’elle viendra me chercher après l’école, que ça ne va pas durer longtemps… Mais moi ça me fais peur. Et si elle ne venait pas me chercher ? J’ai pas envie de rester là tout le temps moi… «Alessio, tu veux venir avec moi pour voir le coffre à voitures ?» Voilà que Alix rapplique à nouveau… Mais cette fois, ce qu’elle dit m’intéresse… Les voitures ? J’adore ça. Et sur ce coup-là, elle a visé juste. Un sourire tendre apparaît sur ses lèvres alors que j’acquiesce positivement. Maman me dépose alors au sol et je marche aux cotés de mon institutrice, refusant cependant la main qu’elle me tends. Arrivé devant le coffre de voitures, je découvre avec bonheur une sacrée collection de petites autos de couleurs et de tailles différentes.

Machinalement, je m’accroupi pour regarder de plus près et part à la recherche de celle qui me plaira le plus : je ne perds pas de temps à la trouver : une voiture rouge, ou plutôt, une mini jeep rouge.  Je l’aime bien parce que ses roues sont grosses. Et en plus, quand je l’essaye par terre, je peux voir qu’en la faisant reculer un peu, dès que je la lâche, elle roule toute seule en avant. Ravi, je me lève, court chercher la voiture un peu plus loin et retourne vers la porte où maman se trouvait quelques instants plus tôt… Pour me rendre compte qu’elle n’est plus là… Elle est où ? Je la cherche dans la classe en regardant un peu partout, pétrifié sur place à l’idée qu’elle soit partie sans moi, et faut bien que je me rende à l’évidence : c’est ce qu’elle a fait. Je remarque Alix qui discute près de la porte d’entrée avec la maman d’une petite fille qui la tient par la main, et moi, j’en profite pour me faufiler rapidement à l’extérieur de ma classe en appelant à tue-tête ma maman, alors que mes larmes roulent toutes seules sur mes joues… Je cours aussi vite que je peux, et je me fiche de mon doudou qui est resté dans mon sac à dos dans la classe, tout ce que je veux, c’est ma maman… Jusqu’à ce que deux mains m’emprisonnent par derrière et me soulèvent du sol… C’est mon institutrice… Elle n’est pas fâchée, mais elle n’est pas contente non plus et me sermonne un petit peu sur le fait que je ne peux pas sortir de la salle de classe comme ça… Parce que maman, elle lui a demandé la permission peut-être ??? Ce n’est pas juste. Rapidement, je suis ramené à la case départ : ma salle de classe, où Alix me dépose dans le coin jeux, là où se trouvent tous les enfants. Il n’y a plus de parents présents, et y’a que moi qui pleure encore… Je suis surtout contrarié de ne pas avoir réussi à rattraper maman. Je suis pas prêt de pardonner à Alix d’avoir empêché de m’évader… Mais déjà, il est temps que je sèche mes larmes… La petite cloche de la classe retenti, agitée par un de mes petits camarades et Alix m’adresse un regard… Son traditionnel sourire aux lèvres. Un sourire qui m'embête, je suis en larmes, je vois pas pourquoi elle souri comme ça...Moi je suis frustré, et je le lui fais voir en soutenant son regard.« Alessio, ne pleure plus, tu verras, ca va vite pass… » Je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase et lui lance ma petite jeep… Sur ce coup là, je l’ai pas raté et elle n’a pas eu le temps de la voir venir… Premier jour d’école, premières vingt minutes, et je me retrouve au fond de la classe dans le coin… Un coin que j’aurais souvent l’occasion de voir au cours de mon année scolaire. Je n’aime pas l’école. Et en grandissant, mon avis ne changera pas...

Chapitre 2: Auprès de ses parents, les plaisirs sont plus doux et les malheurs moins grands.

« Maman? Pourquoi papa n’est pas là ?» Le matin, j’ai pour habitude de venir me glisser dans le lit de papa et de maman pour le premier câlin de la journée. Mais là, maman est toute seule, ce qui a le don de me surprendre. J’ai pas l’habitude d’avoir droit à autant de place dans le grand lit de mes parents, du coup, je suis resté figé à coté de maman, mon doudou dans les bras, à la regarder attentivement. Elle se redresse alors un peu pour me prendre tout contre elle et m’explique qu’elle s’est disputée avec papa. Ce qui m’intrigue encore plus, car je ne les ai jamais vraiment vus se fâcher tous les deux jusqu’à présent. « Tu peux pas faire la paix avec papa et lui pardonner ? » C’est qu’on nous apprends, nous, à l’école, quand il y a un souci, on doit s’expliquer, faire la paix, et recommencer à jouer ensembles comme si rien ne s’était passé. Pourquoi ce n’est pas comme ça pour les adultes ? Pourquoi eux ils compliquent toujours les choses ? Oui, du haut de mes quatre ans, je trouve que les adultes sont compliqués. La vie d’un enfant est tellement plus simple. J’ai pas hâte de grandir, juste pour ça. Et puis au moins, tant que je suis petit, je peux venir faire des câlins à papa et à maman tant que je veux. Et j’ai droit à une sucette après quand je suis sage chez le dentiste. Papa et maman, eux, ils y ont pas droit.

Maman m’explique que parfois, il y a des choses qu’on ne peut pas pardonner. Et que papa ne reviendra plus à la maison. Cela m’attriste beaucoup. Sur le moment, j’ai peur de ne plus jamais le revoir… Et une foule de questions se bouscule dans ma tête. Qu’est ce qui s’est passé pour que maman ne veuille pas pardonner à papa ? Où est-il en ce moment ? Qu’est-ce qu’il fait ? Est-ce qu’il viendra me voir aujourd’hui ? Est-ce qu’ils vont vraiment être fâchés toute la vie ? Mais je ne dis rien, je vois le petit air triste de maman et je me blotti tout contre elle un peu plus pour un câlin avant de relever la tête  pour croiser son regard. « Maman ? » Je capte alors son attention et reprends de ma petite voix. « Si papa il revient jamais, moi je me marierais avec toi ...  » Ma maman, c’est la plus belle d’abord, et puis, si papa est parti pour la laisser toute seule, moi je veux pas qu’elle le reste. J’aime trop ses câlins pour y renoncer. Et je ne veux pas la partager. C'est la mienne. Et je surveille.

Chapitre 3:  Dis-moi papa, est-ce que c'est vrai dis-moi, que sur cette grande planète, y'en a qu'un comme toi ?

« Papa, tu veux bien m’apprendre à tirer des paniers ? » Chez papa, il y a encore son premier panier de basket qu’on fixe au mur… Il doit être conservateur, je l’ai trouvé dans une caisse en carton dans son grenier alors que je m’ennuyais… Et comme papa était occupé à je sais pas trop quoi, je me suis occupé tout seul… Et j’ai fouillé. J’ai même trouvé des photos de lui quand il était petit. Je l’ai reconnu tout de suite car il me ressemble un peu… Enfin, c’est moi qui lui ressemble. J’ai insisté auprès de papa pour qu’il me fixe le petit panneau de basket à l’avant de sa maison… Il a un peu râlé mais il a fini par le faire. Seulement, il l’a mis un peu haut je trouve, et bien que je m’entraîne depuis une vingtaine de minutes déjà, je n’arrive pas à marquer. Et ma patience a des limites, surtout que c’est pas gai de jouer tout seul. « Papaaaaaaa ? » J’insiste. Mais il ne vient toujours pas. Un peu frustré, je rentre à la maison et vais le rejoindre au salon en faisant des dribbles avec mon ballon… J’ai bien l’intention d’en faire jusqu’à ce qu’il cède… Et quiconque connait le bruit régulier d’un ballon de basket qui frappe le sol sait à quel point ça peut devenir vite exaspérant. J’ai un sacré caractère pour mes six ans… Mais je ne suis pas coupable, je suis juste le parfait mélange de mes deux parents. « Papa, tu viens ? » Pas de réponse, il continue de regarder son match de basket à la télé… Et c’est vrai que quand il y a basket à la télé, le monde s’arrête de tourner. Il est trop occupé à critiquer certains joueurs et leurs façons de jouer pour faire attention à autre chose. « Papa ? » Il tourne alors son regard vers moi, miracle, j’ai réussi à le faire décrocher. « Tu viens jouer ? » Il m’observe un court instant avant de reporter son attention sur l’écran. « Après le match… Prépare déjà les consoles… » Dépité, je pose mon regard sur la télévision pour constater que ce match-là, il l’a au moins vu trois fois… C’est vrai qu’il les enregistre car il est souvent occupé… Pas facile la vie d’adulte… Ou devrais-je dire, pas facile sa vie d’adulte. A sa réponse, je soupire. Mais je n’abandonne pas pour autant… Et alors qu’il se remets à faire un commentaire déplaisant  sur un joueur qui aurait pu faire marquer un panier à son équipe s’il avait accepté de passer le ballon à son coéquipier plutôt que de se la jouer solo en visant mal, je me mets devant l’écran en continuant mon manège. «  Je veux pas jouer au jeu vidéo, je veux jouer au Basket… » Il se lève alors pour me prendre le ballon… Et sur le moment, je crois que j’ai gagné. Mais je déchante vite quand il me sort : « T’es trop petit pour le basket… Tu dois tenir ça de ta mère parce qu’à ton âge, j’avais au moins une tête de plus que toi. T’arrives à marquer un panier sur le panneau que je t’ai installé ? » « Non… » « Ben c’est bien la preuve… T’es trop petit. Si t'étais fais pour le Basket, t'aurais réussi. Remets ce ballon où tu l’as trouvé et abandonne l’idée. » Je ne l’ai jamais sû, mais il avait mis le panier bien trop haut pour qu’un enfant de mon âge puisse marquer. Ce jour là, après son match, il est venu me chercher dans ma chambre alors que je m'occupais à la pâte à modeler. « Tu veux toujours qu'on aille jouer au Basket? Je te propose un petit match un contre un. T'es partant? » Suite à cette demande, ma pâte à modeler n'a plus le moindre intérêt et je laisse tout en plan pour aller avec lui dans le jardin... Résultat du match? Je n'ai pas réussi à marquer un seul panier... Contrairement à papa. C'est lui qui a gagné... Mais il s'est finalement fait pardonner en m'offrant une glace au chocolat maison. De quoi me redonner le sourire, et ça, il l'a bien compris. Même si, puisque j'ai perdu, j'ai eu droit qu'à une boule et lui deux...

Chapitre 4: Si la vie n'est pas rose, alors, elle est de quelle couleur?

Aujourd’hui, c’est vendredi… Et c’est la semaine de papa. Depuis mes quatre ans, je me suis habitué à passer une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre, à tour de rôle, même si parfois, c’est compliqué de changer de vie aussi souvent. Surtout à mon âge. Maman a ses règles, papa a les siennes et elles ne sont pas vraiment pareilles. Maman est plus stricte dans le sens où elle ne veux pas faire de moi un enfant pourri gâté. Elle me refuse donc certaines choses côté matériel, mais je ne manque cependant pas d’amour et d’attention de sa part. Et je ne l’aime pas moins que papa parce qu’elle est plus sévère, bien au contraire. On se retrouve souvent les week-end à regarder un film à la télévision le soir, juste tout les deux. Ce sont des moments privilégiés entre nous deux que j’aime beaucoup. Entre nous, c’est plus fusionnel. Et je crois qu’elle profite encore un peu des câlins que je veux bien lui donner avant que je sois trop grand pour vouloir lui en faire de mon plein gré. Papa, lui,  est plus permissif. Avec lui, je sais que j’ai juste à ouvrir la bouche au magasin pour avoir ce que je veux. Et je dois dire que j’en profite. Chez lui, dans ma chambre, j’ai une console de jeux, une télé, une chaîne stéréo et un lecteur dvd. Sans compter les vêtements de marques qui remplissent mon armoire et les chaussures de sport. Pourtant, je suis loin d’être un sportif, mais je suis un garçon, et dans la cour de récréation, je me dépense énormément… Et puis, j’adore les basket. Chez papa, j’ai mon parfum et même ma salle de bains à moi. Je suis quasiment comme un petit prince. Maman, elle n’apprécie pas trop que je mette du parfum tout les jours à mon âge. Mais je la rassure en lui disant qu’elle est ma seule amoureuse… En revanche, je ne sais pas si elle me croit.
Comme je le disais, c’est papa qui vient me chercher. En l’attendant, je reste avec ma petite bande d’amis sur les marches de l’entrée du bâtiment scolaire et on discute de tout et de rien jusqu’à ce que Sebastian s’exclame : « Alessio, regarde… » Moi et les autres tournons tous notre attention vers l’endroit qu’il désigne par son index pour voir mon père qui est là avec un nouveau vélo rouge, de loin ma couleur préférée. Le connaissant, il n’a pas voulu attendre d’être à la maison pour me l’offrir, et puis aussi, pour faire baver un peu mes copains. De ce vélo, je lui en ai souvent parlé, je le voyais tout les jours sur mon chemin de l’école quand j’étais chez maman, et avec les copains, on rêvait d’en avoir un pareil. Et pour moi, le rêve est devenu réalité. Ma petite bande d’amis et moi-même ne manquons pas de nous lever pour aller voir son cadeau, et c’est vrai que pendant quelques secondes, j’ai plus d’intérêt pour lui que pour papa, cependant, ce dernier me rappelle très vite à l’ordre… « Et moi, je compte pas ? » Je me reprends alors aussitôt, lui adresse un large sourire et un regard pétillant. « Merci papa.  » Alors que mes amis eux, s’exclament tous chacun à leur façon. « Il est trop beau. » « T’as trop de la chance… » « Il est cool ton père. » Mais ça je le sais.

La semaine chez papa s’est vite écoulée et là, je suis de nouveau de retour chez maman. Je l’aide à faire la vaisselle et on discute de ce que j’ai fais chez papa. Elle aime bien savoir, tout comme lui aime savoir ce que je fais chez elle. Et immanquablement, je discute avec elle de mon nouveau vélo. Elle savait aussi que je le voulais, je lui en avais parlé souvent, mais elle me le refusait, sachant que j’en avait déjà un à la maison. Mais lui n’était pas rouge, mais jaune… Et pour moi, c’est une raison suffisante que pour ne pas vouloir l’utiliser. En plus j’aime pas le jaune… J’aimais y’a un an, plus maintenant… Et ça, c’est le genre de caprice qui l’horripile. Enfin, elle me dit rien, mais je sais qu’à l’intérieur, elle bouillonne un peu. Avant, quand j’allais chez papa, on chargeait toujours le vélo dans le coffre… Mais là, elle sait qu’il va rester à l’abandon les jours où je ne serais pas là. Et elle me disait toujours que j’avais assez d’un vélo, qu’un second serait un achat inutile. Mais faut croire que papa n’a une fois de plus, pas eu la même vision des choses que maman. Elle est contrariée, je le vois bien… D’ailleurs, elle a reposé un peu trop fort le verre qu’elle venait d’essuyer et il s’est cassé. Et aussitôt, je pars chercher la balayette pour ramasser les morceaux tout en reprenant la conversation. « Je pourrais aller porter le vélo jaune chez les Blackwell. On sait qu’ils ont pas beaucoup d’argent et Emily, je suis sûr qu’elle aimerait l’avoir. » Emily est dans la même classe que moi depuis toujours. Et depuis que son père a perdu son travail, le voisinage voit bien qu’ils ont du mal à joindre les deux bouts. Moi, je ne pense qu’à lui faire plaisir mais ma maman elle, ne voit pas les choses de la même façon. « Emily, c’est pas la poubelle où tu peux te débarrasser des choses que tu ne veux plus. En plus, elle en a déjà un… Tu garderas ton vélo jaune et il est hors de question que le vélo que ton père a acheté mette ses roues ici… » Fin de la discussion. Je ne suis d’ailleurs pas, contrairement à d’autres, un enfant qui rouspète quand sa mère dit quelque chose : elle ne m’a pas élevé de cette façon. Et je ne lui parlerais d’ailleurs plus de mon vélo de toute la soirée. Je n’aime pas trop me disputer avec ma mère, ni même qu’elle soit fâchée. Du haut de mes dix ans, j’ai du mal à comprendre pourquoi ma maman n’est pas contente quand mon père m’ offre des choses. Moi, je suis certain que si je disais à mon père que maman m’a acheté une console de jeux, papa ne dirait rien… Ou si, il m’interrogerait sans doute pour savoir quelle console elle m’a acheté… Pour peut-être m’offrir plus tard la nouvelle console à la mode dès sa sortie. C’était un comportement qui lui ressemblait bien.

Quelques heures plus tard, tout deux sommes dans le canapé à regarder la télé. Y’a pas école demain, mais maman garde ses principes. Des principes qu’elle ne tarde pas à me rappeler, en me ramenant à la douce réalité en passant une main dans mes cheveux pour les mettre un peu en bataille. « Il est neuf heures… Il est temps que tu ailles au lit. » Cependant, ce soir, je n’ai pas trop envie de me coucher. Je veux plutôt voir la suite du dvd. Un film de pirates avec Johnny Depp… Un film que j’adore tout particulièrement et dans lequel il y a tellement d’action que je ne me vois pas l’arrêter comme ça. Dès lors, je me permets, pour une fois, d’insister un peu. « Je peux pas regarder jusqu’à la fin ? » Maman aime que je me couche tout les jours à la même heure, ainsi je me lève plus ou moins à la même heure le matin et ne suis pas fatigué du manque de sommeil de mes week-end en cours de semaine d’école. Une habitude différente aussi  chez mon père où, les week-end, il me laisse généralement m’endormir devant la télé sans trop faire attention à l’heure. C’est comme ça que chez papa, les week-ends, je peux m’endormir vers vingt-deux heures et me réveiller à neuf heures si je le souhaite. « Tu pourras regarder demain matin. Mais juste la suite, pas le film entier. » Maman n’a jamais aimé que je passe trop de temps devant la télévision. Elle préfère que je me distrait en jouant dehors ou bien en jouant à des jeux de sociétés. D’ailleurs chez elle, il n’y a pas de jeux-vidéos. Et je sais très bien m’occuper autrement. Même si, c’est vrai que la console me manque un peu chez maman, mais j’ai bien compris qu’elle ne me céderait pas sur ce sujet non plus. « Je veux regarder maintenant… » Je lui fais une petite mine digne du chat botté dans Shrek, mais elle ne cède pas, en même temps, elle sait contourner cette difficulté en venant me chatouiller et ça fini en éclat de rire de ma part: je crains ses chatouilles plus que tout au monde. Tout en me chatouillant, elle insiste. « Au lit… » Et en riant, je tente de lui résister. « Non… » La guerre est déclarée… « Oh si tu vas y aller… » « Non … » Je me débats un peu mais elle garde toujours le dessus et fini par me porter pour me mettre dans mon lit… Et là contre elle, encore une fois, je ne peux plus rien faire. Elle a encore gagné. Ma maman, elle gagne toujours.


©aslinn.


Dernière édition par Alessio Miller le Mar 8 Avr - 7:12, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marshall Schrödinger

∾ Incantations : 141
∾ Avatar : Michael Fassbender
∾ Job : Avocat de la défense au criminel


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Dim 30 Mar - 23:46

Rebienvenue et bonne chance pour ta fichette, again !  I love you 

On devient rapidement corrompue avec les DC hein  norah 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Dim 30 Mar - 23:48

Merciiiiiii ^^

J'avoue, je suis faible, j'ai craqué encore une fois ^^ Mais bon, c'est pour la bonne cause Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Aubrey Keller

∾ Incantations : 395
∾ Avatar : Jane Levy
∾ Job : Patineuse Artistique


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Dim 30 Mar - 23:53

Y'en manque encore un ceci dit norah

Rebienvenue Clo, j'ai hâte de jouer notre trio *-*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Dim 30 Mar - 23:59

Il est chouuuu *.* Rebienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Lun 31 Mar - 2:18

Mon fils, c'est le plus beau   
Revenir en haut Aller en bas
Louisianna Inch-Conrad

∾ Incantations : 897
∾ Avatar : Emily Browning
∾ Job : Infirmière en pédiatrie


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Lun 31 Mar - 18:44

Haoooooooooooon
CJ *_* trop choupinouuuu

Rebienvenue sur le fofo <3

_________________
Sharing different heartbeats

We had a promise made ; We were in love. Both under influence, we had divine scent to know what to say. Mind is a razor blade

Revenir en haut Aller en bas
http://mistymorning.forumgratuit.fr
Kendall Upham

∾ Incantations : 135
∾ Avatar : J.Kinnaman
∾ Job : Maire adjoint


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Lun 31 Mar - 19:21

JE VEUX UN FILS PAREIL  norah 

RE LA BICHE      

_________________

It’s easy to love someone when they’re happy.
What’s hard is loving someone when they’re crying
on the bathroom floor at 2am because everything
came crashing down at once.
Revenir en haut Aller en bas
Louisianna Inch-Conrad

∾ Incantations : 897
∾ Avatar : Emily Browning
∾ Job : Infirmière en pédiatrie


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Lun 31 Mar - 19:27

Ouais bah sors Fred de taule et hop et que ça saute !
Ou Kendall norah

_________________
Sharing different heartbeats

We had a promise made ; We were in love. Both under influence, we had divine scent to know what to say. Mind is a razor blade

Revenir en haut Aller en bas
http://mistymorning.forumgratuit.fr
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Mar 1 Avr - 6:46

Kendall Upham a écrit:
JE VEUX UN FILS PAREIL  norah 

Tu pourra pas ! T'es pas aussi beau que son père  norah 
Revenir en haut Aller en bas
Aubrey Keller

∾ Incantations : 395
∾ Avatar : Jane Levy
∾ Job : Patineuse Artistique


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Mar 1 Avr - 6:52

Ou que sa mère !!   
Revenir en haut Aller en bas
Payne McTavish

∾ Incantations : 64
∾ Avatar : Max I.
∾ Job : Tenancier d'un club, tout juste installé et qui risque d'faire cracher les vipères du coin


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Dim 6 Avr - 3:19

BANDE DE MOFOS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Mar 8 Avr - 10:03

J'adore ta fiche t'as super bien cerné gio et j'ai hâte de pouvoir les jouer ensemble !
Bon mon ordi refait des siennes donc je sais pas quand je pourrais poster le rp que j'ai fait
Revenir en haut Aller en bas
Kendall Upham

∾ Incantations : 135
∾ Avatar : J.Kinnaman
∾ Job : Maire adjoint


MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Mar 8 Avr - 18:11


Tu fais parti des nôtres


Comme papa Miller est dacodac  norah 
Je veux toujours le même         
Nickel, fiche fluide, rédigée puis, sacré garnement quand même  What a Face  sûr, c'est pas Emily Conrad ou l'autre sauvage de Delaney Sullivan   


 

Tu es maintenant validée et membre à part entière de cet asile hum ce forum !

BON JEU

☪ Si ce n'est pas déjà fait, tu peux lire les annexes concernant  le monde alternatif ou la Nouvelle-Zélande, ça peut toujours être utile. N'oublie pas de faire un tour du côté des intrigues pour te tenir au courant de ce qui se passe sur le forum

☪ Tu peux poster ta fiche de liens pour te trouver des partenaires aussi tarés que toi. C'est par ici. Tu peux aussi lister tes rp en te rendant

☪ Tu peux recenser le métier de ton personnage ici et si tu veux pas qu'il dorme dans un carton dans la rue, tu peux lui attribuer une maison par là-bas

☪ Tu peux désormais poster tes scénarios en les balançant là-bas

☪ Tu as une semaine pour poster ton premier RP

☪ N'oublies pas de signaler si tu dois t'absenter ! Sinon c'est la fessée ! Même si on sait que t'aime ça

Merci de remplir ton profil et surtout ta feuille de personnage qui peut s'avérer être super méga utile !

☪ Amuse-toi bien, petit membre ! Et si tu rencontres le moindre soucis, n'hésite pas, le staff est là
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble   Aujourd'hui à 15:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Alessio Miller - Mon papa est terrible, ma maman est géniale et moi je leur ressemble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Votes] Petit Papa Noël...
» Papa comment on fait...
» Décès de ma maman
» Maman pour la vie & Région Aquitaine
» Alors papa t' aimes bien l' Ipad qu' on t'a offert pour Noel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Misty Morning :: II. ECUME DES JOURS ::  Bouteille à la mer :: 
Welcome Home
-