Partagez | .
 

 Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent Heathcote

∾ Incantations : 10
∾ Avatar : Liam McIntyre
∾ Job : Agent sous couverture / Agent immobilier


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Dim 27 Avr - 1:06



Eireann Shaw
"la petite citation qui va bien"



Nom ∞ Shaw ; Prénoms ∞ Eireann. ; date & lieu de naissance ∞ Le 14 mai 1980 à Ottawa, Canada. ; âge ∞ 34 ans. ; nationalité & origines ∞ Canadienne et australienne. ; métier ∞ Professeur d'anglais à l'université. ; orientation sexuelle ∞ Hétérosexuelle. ; Situation amoureuse ∞ Divorcée. ; dans ton ipod ∞ John Legend et autre chose dans le genre. ; groupe ∞ Sweet même si, depuis deux ans, elle est un peu moins optimiste. ; crédit ∞ Sunlight et tumblr. ; célébrité ∞ Isla Fisher


Caractère
Enthousiaste: Eireann est presque toujours de bonne humeur, à sautiller d’un bord à l’autre. C’est une vraie pile électrique de joie. D’ailleurs, elle ne jure presque jamais, sauf quand elle est en colère. Et elle a beau mesurer 1m60, quand elle se fâche, les gens la prennent au sérieux. • Peureuse : Si quelqu’un marche derrière elle pendant une longue période, elle est persuadée d’être suivie. Elle verrouille toujours la porte de son appartement, même en plein jour. Avec tous les fous qu’il y a en ville, on n’est jamais assez prudent. • Émotive: Eireann est très proche de ses émotions. Lorsqu’on lui fait de la peine, il ne lui faut pas grand-chose pour qu’elle se mette à pleurer. C’est la même chose lorsqu’on lui fait plaisir, elle réagit en grand, et lorsqu’elle est en colère. Heureusement, pour la colère, elle est assez bonne pour se retenir sauf lorsque ça a un rapport avec la sécurité de ses enfants. • Timide: Croyez le ou non, Eireann est une personne très timide. Elle n’a jamais été du genre à se mettre en premier plan à divertir la galerie. Elle reste plutôt dans son coin à observer. Avec sa petite taille, ce n’était pas trop difficile de ne pas attirer l’attention. Du moins, c’est ce qu’elle voudrait. Elle a tellement de grosses réactions et elle parle tellement mort qu’elle attire parfois l’attention sans le vouloir. • Rancunière: Quand on la blesse, Eireann a du mal à pardonner. 18 ans plus tard, elle a encore du mal à faire confiance aux hommes après ce que Steve lui a fait. Réussira-t-elle à passer par-dessus un jour? Peut-être, peut-être pas. • Soupçonneuse: Avec Steve qui l’a cocue et Maxen qui a fait 3 enfants à Anya alors qu’il était gay, Eireann est devenue soupçonneuse. À chaque fois que Vincent revenait plus tard un soir, elle s’imaginait le pire. • Mère poule: Avec ses enfants, elle est très protectrice. Depuis son divorce avec Vincent, elle s’inquiète même quand c’est celui-ci qui a la garde de leur fils.


Manies
• Eireann déteste la nourriture pré faite, bourré d’un tas de trucs inconnus, elle cuisine toute sa nourriture elle-même. • Réduire son empreinte écologique est quelque chose d’important à ses yeux. Sécher ses vêtements en les accrochant sur une corde, faire du covoiturage et composter font tous partie de ses habitudes. Et ce n’est pas que ça. Elle nettoie sa maison au vinaigre! Dehors les produits chimiques. • La mise en forme reste quelque chose de très important, malgré son horaire de débile. Yoga, aérobie et pilates font partie de son horaire. • Eireann adore bouquiner! Elle lit pas mal n’importe quoi, passant des romans policiers aux livres plus psychologiques. Elle a reçu, pour Noël, le coffret cadeau de « 50 nuances de Grey » mais elle n’a pas osé y toucher. Du moins, c’est ce qu’elle dit! • Depuis la disparition de sa fille, Eireann surprotège son fils. En dehors des membres de sa famille, il est assez rare qu’elle fasse garder ses enfants. • Elle fait toujours passer le bonheur des autres avant le sien. Depuis sa séparation avec Vincent, elle dit qu’elle n’a pas le temps pour une nouvelle relation amoureuse. Ses enfants et son boulot lui prennent tout son temps. • Dans une autre vie, Eireann devait être inspecteur gadget. Elle a le don de faire 56 choses en même temps sans problèmes. • La rouquine est loin d’être une séductrice dans l’âme, préférant largement être chassée que de chasser. Mais lorsqu’elle est bourrée, elle perd toute inhibition et elle devient un peu trop collante. • La jeune femme n'a aucune tolérance à l'alcool. Il ne lui en faut que très peu avant qu'elle soit bourrée. • Eireann a la mauvaise manie de croire à peu près tout ce qu’on lui dit sans trop se poser de questions. Elle est totalement naïve.


Vie alternative
Dans la vie alternative, Eireann se ressemble quand même à défaut de sa bonne humeur qui est beaucoup moins omniprésente suite au calvaire qu’elle vit tous les jours. Si sa relation avec son copain semblait si paradisiaque depuis le début, ça a changé au moment de leur mariage. « Mike » (possibilité de changer le nom si le lien est donné à un autre personnage) est devenu de plus en plus impatient et agressif. Au fil du temps, il a commencé à lever la main sur Eireann, qui a toujours eu peur de prendre ses choses et de partir avec leur fille. Elle pardonne alors Michael, qu’elle aime malgré tout, en se disant qu’il changera. Sauf que cela fait maintenant deux ans que ce manège dure et ça ne va pas en s’améliorant. Eireann pourrait s’enfuir mais elle a peur. Comme elle est femme au foyer, elle ne connait pas beaucoup de monde et elle est persuadée que sa situation s’empirera si elle laisse Michael. Après tout, c’est tout ce qu’elle connait. Elle évite l’hôpital le plus que possible mais si elle n’a pas le choix d’y aller, elle mentira sur la cause de ses blessures et retournera chez elle après. Comme elle n’a pas envie qu’on lui pose des questions, elle est de plus en plus distante avec ses proches. Surtout depuis que Maxen a eu une altercation avec Michael, concernant les traitements qu’il inflige à Eireann.



You, behind your computer
prénom/pseudo ∞ Ça ressemble à téton ; âge ∞ Deux chiffres pareils qui donnent deux chiffres pareils si l'on divise par deux. ; Comment es-tu arrivé là ? ∞ C'est une cygogne qui m'a déposée ici comme dans Dumbo. ;  Je suis un ∞ Inventé ; Que penses-tu du forum? ∞ Y'a de l'amour dans l'air. ; Un dernier truc à dire? ∞ Miaow. ;
Merci de remplir le code ci-dessous
Code:
<span class="bottin">Isla Fisher</span> ☪ <span class="pris">Eireann Shaw</span>


©aslinn.


Dernière édition par Eireann Shaw le Mar 13 Mai - 2:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Heathcote

∾ Incantations : 10
∾ Avatar : Liam McIntyre
∾ Job : Agent sous couverture / Agent immobilier


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Dim 27 Avr - 1:07



This is my story
"la petite citation qui va bien"


Christchurch, 7 juillet 2002

« Allez Eireann, tu ne vas pas rester célibataire toute ta vie? Tous les mecs ne sont pas comme Steve! » Steve, le seul petit copain que je n’ai jamais eu. Je l’ai rencontré à l’été de mes 16 ans, en même temps que Briony a rencontré Kevin C’était la première fois qu’un mec faisait attention à moi et ça m’avait aveuglé. Tout le monde savait qu’il me trompait, sauf moi. J’ai été la dernière à le savoir, ce n’est pas ironique ça? Sans parler de l’humiliation que j’ai eue lorsqu’il a divulgué une photo très suggestive que j’avais prise pour lui. J’avais dû subir les moqueries des autres élèves au lycée. Tellement, que j’avais essayé de convaincre papa de me laisser partir en Nouvelle-Zélande avec maman, pour aller s’occuper de grand-maman qui était malade. Il a accepté.  J’avais été idiote et naïve et je ne faisais plus confiance aux hommes depuis. « Les mecs sont tous les mêmes à mes yeux, je n’ai pas de besoin d’eux. » Peut-être que je devrais considérer de devenir lesbienne, ce serait une option. Mais ça risque d’être compliqué puisque les hommes sont le seul genre qui m’attire. « Le pote de ton frère, tu le trouves comment ? Il est assez mignon! » Je tourne la tête vers la droite pour regarder Maxen et Vincent qui discutent sur le bord de la piscine. « Vince? T’es sérieuse là?! Tu penses vraiment que j’ai envie de sortir avec un mec plus jeune que moi et, qui plus est, est le pote de mon petit frère? T’as vu mon frère? Je suis convaincue que ses potes sont aussi immatures que lui. Franchement Briony, croire qu’il pourrait m’intéresser! » Je secoue la tête comme si j’étais découragée par ce qu’elle me disait mais, en fait, j’essayais de me convaincre moi-même. J’essayais de me convaincre que Vince n’était qu’un ami immature de mon frère, qu’il n’était qu’un mec insignifiant comme les autres. « Oh arrêtes, je suis ta meilleure amie! Je vois bien que tu le dévores des yeux! » Mes yeux s’écarquillent et je lui assène un coup de coude sur le bras en la fusillant du regard. Ils sont probablement trop loin pour nous entendre, mais je préfère ne pas prendre de risques. « Mais ta gueule! Il pourrait nous entendre! » Je me mets à rire en jetant des petits coups d’œil en sa direction. Rien à signaler, il ne semble pas faire attention à nous. Ce n’est pas comme si j’avais le physique typique d’une bombe sexuelle. Je suis beaucoup plus petite que lui, je suis rousse et hyper maladroite. Vincent est tellement beau qu’il peut avoir tout ce qu’il veut. Il pourrait avoir une blonde, sur des échasses, avec une poitrine plantureuse s’il voulait. Je n’avais tout simplement aucune chance avec lui, c’était perdu d’avance. « Vincent couche avec tout ce qui bouge, il peut avoir une fille qui sort tout droit d’un magasine, s’il veut. Tu m’as vue? Je suis genre la fille rejet qui reste dans son coin à bouquiner. La fille qui essaie de se faire invisible. Honnêtement, je ne vois pas ce qu’il pourrait me trouver. Il peut se taper des mannequins, lui, s’il veut. » Si je voulais garder mes sentiments pour Vincent pour moi, c’était raté! Fallait vraiment que je devienne moins influençable, c'était trop facile de me tirer les vers du nez.

Christchurch, 3 septembre 2007

Pour la cinquantième fois en cinq minutes, je lance un coup d’œil à l’horloge qui se trouve dans ma cuisine. 15h05 y est indiqué. Pourquoi Maxen n’est pas déjà arrivé? Il avait dit qu’il serait là à 15h00! Ce n’est pas comme si c’était dans ses habitudes d’être en retard, il était toujours très ponctuel d’habitude. C’est bien quand j’ai de besoin de lui au plus vite qu’il prend son temps! Lorsque je crois entendre le bruit d’une voiture, je me lève et je lisse ma robe pour enlever le moindre pli disgracieux. Ce matin, j’ai appris quelque chose qui va chambouler ma vie et je dois en parler à quelqu’un. Depuis que c’est devenu plus sérieux entre Krista et Bryce, on ne peut pas dire que je sois dans ses priorités. Maxen a un peu pris la place de ma meilleure amie, au fil du temps. « J’arrive! » dis-je en l’entendant toquer à ma porte. Je prends une grande respiration et je lui ouvre la porte en essayant d’avoir l’air normal. « Max, te voilà! Viens, entres! » Je recule un peu pour le laisser passer. « Hey, désolé. L'travail... Ça va ? T'es ok? » Tant bien que mal, je tente de cacher ma nervosité en souriant. « Moi? Mais oui, ça va! Tu veux quelque chose à boire? » Sans attendre sa réponse, je file vers la cuisine en tirant sur ma robe. « hmm non? T'as bu trop de café ou quoi ? T'as l'air... je sais pas. Nerveuse. » J’ouvre le réfrigérateur et je me sers un verre d’eau alors que je vois, du coin de l’œil, qu’il m’a suivie. J’avale une gorgée de mon verre, je dépose celui-ci et je me retourne vers lui d’un geste sec. « En fait, j’avais un truc à te dire … » Je passe la langue sur mes lèvres avant de pincer celles-ci, comme si je m’apprêtais à confier une grosse bêtise que je venais de faire. « Oui... eeetttt... ? » Sous le regard encourageant de Maxen, je me dirige vers la salle de bain pour aller chercher le test de grossesse que j’avais fait ce matin. Je cache celui-ci dans mon dos alors que je reviens dans la cuisine où il m’attend. « Alors, ce que je voulais te dire c’est que … » Timidement, je sors le test de grossesse de derrière moi pour lui montrer. « C'quoi... Ah. Tu sais depuis combien de temps ? » Je dépose le test de grossesse sur le comptoir de la cuisine avant de croiser mes bras contre ma poitrine. « Je l’ai appris ce matin, juste avant de t’écrire. Je ne m’attendais pas du tout à ça, j’ai du mal à le réaliser. » Quoique j’avais quand même 27 ans, fallait bien que j’aille des enfants un jour! « Wow, depuis ce matin ? C'est tout n... C'est de qui ? » Merde. Je suis supposée de lui apprendre comment que ça fait des mois que je sors avec son collègue et ami? C’est tellement embarrassant, ça aurait été plus facile que ce soit avec Pierre, Jean ou Jacques. Gênée, je tente de cacher mon visage avec mes mains, ne laissant que mes yeux de visible. « Si seulement tu savais. Jures moi que tu ne riras pas! C'est tellement embarrassant! » Et je suis sérieuse! Il n’a pas le droit de rire! Je prends une grande inspiration et c’est en murmurant que je balance le nom de l’élu. « C’est Vince … T'as pas le droit de rien dire, t'es le premier à qui je le dis! » Maxen a l’air surpris par ma confession. Il reste silencieux un instant avant de se mettre à rire. LE SALAUD. « Esras? Et il m'a rien dit ! TU m'as rien dit ! C'est quoi, vous avez couché ensemble quelques fois et … » Du haut de mon 1m60, j’assène un coup de poing sur le torse de mon frère, lorsqu’il se met à rire. « CE N’EST PAS DRÔLE! Je ne savais pas comment te le dire, c'est ton collègue, ton ami, bordel !» Je ne peux pas m’empêcher de rire, à mon tour, alors que je tente de cacher mon visage, honteuse. « En fait, ça fait 4 mois qu’on est plus ou moins en couple… » Oups? « UH OUI. C'est drôle ! » Je me laisse brasser dans ses bras alors qu’il tente de me faire un câlin. Mais voilà qu’il cesse de rire et qu’il me lâche. Ce n’est pas bon ça! « Quoi ? Quatre mois ? Et VOUS n'avez rien dit ? Vous avez peur qu'on vous foute la honte ou quoi? » Je lève un sourcil en le regardant comme si j’attendais mon châtiment. Mais sans lui laisser la chance de me « punir », je me sauve en trottinant vers le salon. « Tu vas me pardonner hein? Diiiiiiiiiis? J’ai de besoin de toi, faut pas me punir! Et puis comment tu pourrais me punir? Vince … il est trop sexe! » Je me mets à rire comme une collégienne après ce que je viens de dire. Maxen est bien le seul à qui je peux tout dire sans me gêner. Et ça fait du bien de lui avoir dit.


8 juillet 2012 à Christchurch, Nouvelle-Zélande

Un rayon se soleil se faufile entre mes rideaux pour venir me caresser le visage. J’ouvre doucement les yeux pour constater que je suis seule dans la chambre. Lorsque mon regard s’arrête sur les chiffres du réveille-matin, je fronce les sourcils. Attendez, j’ai vraiment dormi jusqu’à 10h00 ? Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai fait ça. Par les bruits qui venaient de la cuisine, Vincent était déjà en bas avec les enfants, il m’avait laissée dormir. Un sourire flottant sur le visage, je quitte la chaleur de mon lit pour rejoindre le confort de mes pantoufles. « Vince ? » Je descends les escaliers qui mènent au rez-de-chaussée  alors qu’une odeur de crêpes me chatouille les narines. Mon estomac gronde. « Salut. » Je me mets sur la pointe des pieds pour l’embrasser sur le bout des lèvres alors que j’observe ce qu’il fait, encore un peu endormie. « Mamannnnn, est-ce qu’on va au parc ? » Je prends William dans mes bras pour embrasser sa petite joue avant de me retourner vers ma fille en souriant. « Après avoir mangé, ok ? » Je passe une main dans ses cheveux et je retourne à la cuisine, installant William dans la chaise-haute pour lui donner sa collation pendant que Vincent est encore en train de cuisiner. « C’est prêt ! Qui veut des crêpes ? » Maura qui présente avant de prendre place à la table. Vincent nous sert les assiettes et prend place à la table, avec nous. Le petit-déjeuner se passe bien puis je me lève pour commencer la vaisselle. « Je  vais me changer et je vais aller au parc avec Maura, tu nous rejoins ? » J’hoche la tête et m’attèle à ma tâche pendant que William joue avec ses jouets parterre, près de moi. Quelques minutes plus tard, j’entends le bruit des pas de Vincent se rapprocher. « Je suis prêt. Où est Maura ? » Le linge à vaisselle dans les mains, je tourne la tête vers lui en fronçant les sourcils, essuyant une assiette. « Elle était en haut avec toi, non ? » Il secoue négativement la tête. « Elle doit encore être en train de jouer dans sa maison. Maura, papa est prêt ! » Vincent a l’air inquiet, tout d’un coup. « Non, j’ai regardé avant de venir dans la cuisine. » Je pose mes choses sur le comptoir et je prends William dans mes bras avant de commencer à regarder dans chaque pièce. « Maura ?! T’es où ma puce ? Sors de ta cachette, ce n’est pas drôle ! » En passant près de Vince, je l’interroge du regard mais il me fait signe qu’il ne l’a pas trouvée, je m’inquiète. C’est en passant près du vestibule que je remarque que la porte d’entrée est entrouverte. « Vincent ?! La porte est ouverte ! » Je me dépêche de mettre mes chaussures alors qu’il en fait de même. On fait le tour de la cour mais rien à signaler. On décide alors d’aller voir au parc en face de la maison mais Maura n’y est pas. Tout ce que je trouve, c’est son bandeau sur le sol. J’ai une boule dans la gorge. « Vincent ? » Je lui montre l’objet du bout des doigts alors que mes yeux s’embuent et mes lèvres se mettent à trembler. « Elle ne doit pas être bien loin. » dit-il pour me rassurer mais il n’a pas l’air très convainquant. En apercevant un jeune plus loin, on lui demande s’il n’aurait pas vu une petite fille et il nous a répondu qu’elle était partie avec un homme qui marchait un chiot. Je suis prise d’un sanglot, impuissante. Je me retourne vers mon mari avant d’éclater en larme. « Je lui ai dit… qu’on irait au parc après… avoir mangé, c’est de ma faute! » Elle avait pris mes paroles au mot, sans nous attendre. Et maintenant, elle s’était envolée. Vincent sort son portable de ses poches et il me le tend après avoir composé le numéro de Maxen, mon frère qui fait parti de la police. Lorsqu’il décroche, j’ai la voix qui tremble et j’ai du mal à articuler clairement ce que je veux dire, trop émotive. « Maxen … Mau… Maura. Je … e… On la retrouve pluuuuuuuuuuus. » La main dans le visage, je me laisse tomber sur les genoux, j’éclate, implorant qu’on me la rende. Ma puce est disparue.

Christchurch, le 20 août 2013

Cinq années de bonheur jetées à la poubelle! Je savais que je n’aurais jamais dû sortir avec le copain de mon frère, que c’était perdu d’avance. Mais je n’en avais fait qu’à ma tête! Notre couple n’avait pas été fort pour survivre au rythme fou que notre vie avait. Avec la naissance de nos deux enfants à un âge rapproché, ce qui n’avait pas été prévu, ça avait rapidement grugé notre réserve d’énergie. Malgré cela, nous aimions notre petite famille mais la disparition de Maura, il y a un an, nous avait achevés. Toutes ces sources de conflits avaient eu raison de nous! Et maintenant que nous allions avoir chacun notre chez soi, je me demandais sincèrement comment j’allais faire pour arriver. Ça avait beau aller financièrement lorsque nous étions les deux, payer tout toute seule, ça allait être plus ardu. « Ça va? » En entendant la voix de Maxen, je sors de mes pensées. Je lui souris légèrement avant d’essuyer le coin de mes yeux. Je devais reprendre le dessus de mes émotions. « Oui, ça va. On devrait y retourner, il reste encore pas mal de boîte à emmener. » Je lui fais signe d’y aller et je reste seule quelques secondes de plus pour prendre quelques inspirations. Me sentant enfin prête, je file rejoindre mes frères qui sont en train de décharger le camion de déménagement. En voyant le visage trempé de sueur d’Aaren, je décide qu’il est temps de prendre une pause. « Et si on prenait une pause? J’ai de la limonade, de la bière et des sandwiches pas de croûte. » En un instant, je me transforme en inspecteur gadget. J’attrape William qui est dans son parc et je retourne dans l’appartement pour sortir la nourriture. Les hommes entrent quelques secondes après moi alors je leur tends une bière chacun. « Merci beaucoup de votre aide, je n’aurais pas réussi sans vous. » Les Shaw, toujours là quand on en a de besoin! Des hommes forts à disposition! Pendant qu’ils se servent, je me dépêche d’asseoir William à la table et m’assois à côté de lui pour l’aider à manger. Pas une seconde pour se reposer pour maman! Ça aurait été plus facile si Vincent avait pu le garder la journée de mon déménagement, mais non! Monsieur était trop occupé. Qu’il aille se faire foutre, j’allais lui rendre la pareil quand il en aurait de besoin. En attendant, je devais gérer mon déménagement en m’occupant de mon fils. Tout ce que je voulais, c’était une bonne nuit de sommeil. Depuis notre séparation officielle, je n’avais pas eu une seconde à moi. J’avais dû me trouver un appartement, régler toute la paperasse, avec Vincent, pour que l’on vende la maison, trouver une nouvelle garderie pour Williams et trouver le temps de faire mes boîtes! J’étais É.P.U.I.S.É.E. En fait, j’étais à bout. Je me demandais sincèrement ce qui me faisait toujours tenir debout. J’étais à fleur de peau, il ne m’en fallait vraiment pas beaucoup pour me mettre à pleurer, déjà que je pleurais facilement. « Papa. Papaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa. » Je lève les yeux vers Trinie, qui tire le chandail de Maxen pour attirer son attention. « Regardes ce que j’ai trouvé! Je suis un PIRATE. » « Et moi je suis le capitaine crochet! » Marcus, quant à lui, avait entré l’un de ses bras dans son chandail, ne laissant dépasser qu’une grosse cuillère de cuisson, comme capitaine crochet. En voyant que Trinie a l’une de mes culottes sur le visage, comme un cache-œil, j’éclate de rire. Il n’y a rien de mieux que l’innocence des enfants pour nous remonter le moral quand ça ne va pas. « Trinie, attends une seconde. » Mais évidemment, elle ne l’écoute pas. Maxen se met à sa poursuite dans mon appartement. Le sourire aux lèvres, je me remémore le passé. Maxen a été témoin de tous les évènements importants de ma vie. Il a été le premier à apprendre pour ma grossesse, lors de mes débuts avec Vincent, et le voilà toujours à mes côtés lors de notre séparation. Les choses ont changé depuis, mais Maxen gardera toujours le rôle de ma meilleure amie. Oui, amie avec un e. Car pour moi, c’est comme s’il était une copine de fille, je peux tout lui dire. Je ne sais pas si c’est parce qu’il est gay ou non, mais il n’y a rien que je ne fais pas en sa compagnie. Enfin presque.


©aslinn.


Dernière édition par Eireann Shaw le Sam 17 Mai - 1:15, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Heathcote

∾ Incantations : 10
∾ Avatar : Liam McIntyre
∾ Job : Agent sous couverture / Agent immobilier


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Dim 27 Avr - 1:07

Interdiction d'avancer ma fiche avant de terminer celle du Inch deuxième du nom mais, voilà, elle me démangeait. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Vaughn O'Shanahan

∾ Incantations : 228
∾ Avatar : Nick Roux
∾ Job : Etudiant en dernière de stylisme


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Dim 27 Avr - 1:20

Sexy rouquine le retour.
Revenir en haut Aller en bas
Freddie Lee Conrad

∾ Incantations : 386
∾ Avatar : Charlie H.


MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Dim 27 Avr - 2:34

ON TE PARDONNE.

REbienvenue - Sonia la rouge  norah norah norah norah  
Revenir en haut Aller en bas
Louisianna Inch-Conrad

∾ Incantations : 897
∾ Avatar : Emily Browning
∾ Job : Infirmière en pédiatrie


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Dim 27 Avr - 15:42

MA FOFOLLE N'A MOUAH enfin N'A LISBETH !!!!

OH OUI OH OUI OH OUIIIIIII
Re-bienvenue chez touaaaaaaaah !

_________________
Sharing different heartbeats

We had a promise made ; We were in love. Both under influence, we had divine scent to know what to say. Mind is a razor blade

Revenir en haut Aller en bas
http://mistymorning.forumgratuit.fr
Vincent Heathcote

∾ Incantations : 10
∾ Avatar : Liam McIntyre
∾ Job : Agent sous couverture / Agent immobilier


Infos supplémentaires
Relation du perso:

MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Mer 30 Avr - 12:07

Merci vous trois !  I love you 

Et oui, rouquine le retour, muhaha ! Elle me manquait trop ! J'avais besoin de ma petite dose d'oestrogène parmi mon troupeau de testostérone !   
Revenir en haut Aller en bas
Casey Ottley-Tinorau

∾ Incantations : 13
∾ Avatar : Tom Hardy-du-zizi


MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Jeu 15 Mai - 14:45

MOUAHAHAHAHA MA ROUQUINE WESH !
Bon j'te valide, t'connais la maison <3

_________________
Waiho ma te tangata e mihi

UC

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches   Aujourd'hui à 15:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Eireann | On s'est soumis, on a plié, on a mis le mors à nos bouches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eligibilité - Est-ce-qu'on ne frôle pas la illégalité avec tout ça...
» Sound Of Madness {Faith/Pirro}
» Lecture des messages possible par le profil d'utilisateurs soumis à accès restreint.
» J'ai ouvert mon placard et j'ai raconter une blague à mes vêtements. Ils étaient pliés.
» Mises à jour Windows 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Misty Morning :: II. ECUME DES JOURS ::  Bouteille à la mer :: 
Welcome Home
-